Download Franck – Prélude, Choral & Fugue – Prélude, Aria & Final (ref. Recording : G.thyssens-vanlentin) - Choir Video 2019

Thanks! Share it with your friends!

Close
Franck – Prélude, Choral & Fugue – Prélude, Aria & Final (ref. Recording : G.thyssens-vanlentin) - Choir Video: Choir Competition Video - New Choir Video 2019, Full Choir Video Youtube 2019, Choir Video Performance 2019, University Choir Video 2019, College Choir Video 2019, Choir Tips and Tricks 2019 - Choir, Video, Competition, Tutorials, Instructions, Tips, Tricks, Youtube, Full, -

César Franck (1822-1890) – Piano Works

Prélude, choral et fugue en Si mineur
I.Prélude (00:00) II.Choral (05:48)
III.Fugue (13:01)

Prélude, aria et finale en Mi Majeur
I.Prélude (21:28) II.Aria (31:55)
III.Finale (39:03)

Piano : Germaine Thyssens-Valentin
Recorded in 1954, at Paris
New Mastering in 2019

Comme son titre l’annonce, le pRélude, choral et fugue reflète la volonté de Franck de réhabiliter les anciennes formes musicales austères que les Romantiques, dans l’ivresse de la victoire, avaient rejetées avec tant d’aplomb. Les mouvements s’organisent tous trois autour de l’unique motif animant le choral, bien que, comme dans le Prélude, aria et finale, il n’y ait pas de transmutation dans le sens lisztien du terme mais plutôt une déclaration de foi de plus en plus passionnée. A son apogée, la fugue réunit tous les éléments rencontrés auparavant, laissant une impression inoubliable d’élan émotionnel violemment revigoré. Et comme dans la coda exultante, l’art avec lequel Francl se garde de tomber dans ce que Cortot, typiquement français dans sa méfiance à l’égard de toute solennité excessive, appelle sur un ton moqueur son côté ‘artisan d’ église’, est un triomphe complet.

Le Prélude, aria et finale abonde en moments forts d’une puissance poétique inoubliable et profondément émouvante. De façon tout à fait typique, toute exubérance éventuelle dans l’Aria se métamorphose en une rêverie extasiée et intemporelle dans la coda. Les octaves scindés menaçants et explosifs du Finale sont résolus comme par magie lorsque l’Aria subit un remaniement mystérieux et très subtil sur le plan harmonique dans une autre coda où la musique tourmentée est apaisée avec une évanescence très fauréenne avant un ultime carillon au loin, apothéose de tout ce qui a précédé.

César Franck PLAYLIST (reference recordings) : https://www.youtube.com/playlist?list=PL3UZpQL9LIxPZZD0eAt2flhQdm5y9RaBZ

0
0
0
0
0
0
0
0
0
or copy the link

Choir Video Franck Prélude, Choral Fugue Prélude, Aria Final (ref. Recording : G.Thyssens-Vanlentin)

Franck – Prélude, Choral & Fugue – Prélude, Aria & Final (ref. Recording : G.thyssens-vanlentin)
Note to visitors: The post titled Franck – Prélude, Choral & Fugue – Prélude, Aria & Final (ref. Recording : G.thyssens-vanlentin) grabbed and posted automatically to Choir Video Blog: Choir Video Competition, Full Choir Video, College Choir Video, University Choir, Students Choir, Childrens Choir, Church Choir by utilizing Video API. If you feel content entitled Franck – Prélude, Choral & Fugue – Prélude, Aria & Final (ref. Recording : G.thyssens-vanlentin) does not fit the theme of the website that displays Video of Choir or Choir Competition or any other Choir Related Video, please help us by reporting to the webmaster via the report content form below.



  • Comments

    Classical Music/ /Reference Recording says:

    César Franck (1822-1890) Prélude, Choral & Fugue – Prélude, Aria & Final
    Prélude, choral et fugue en Si mineur
    I.Prélude (00:00) II.Choral (05:48)
    III.Fugue (13:01)

    Prélude, aria et finale en Mi Majeur
    I.Prélude (21:28) II.Aria (31:55)
    III.Finale (39:03)

    Piano : Germaine Thyssens-Valentin
    Recorded in 1954, at Paris
    New Mastering in 2019

    César Franck PLAYLIST (reference recordings) https://www.youtube.com/watch?v=6tiHa7-4jLU&t=1201s&list=PL3UZpQL9LIxPZZD0eAt2flhQdm5y9RaBZ&index=2

    carloshhflorez says:

    Excelente….maravillosa interpretación. Gracias.

    Classical Music/ /Reference Recording says:

    Comme son titre l’annonce, le pRélude, choral et fugue reflète la volonté de Franck de réhabiliter les anciennes formes musicales austères que les Romantiques, dans l’ivresse de la victoire, avaient rejetées avec tant d’aplomb. Les mouvements s’organisent tous trois autour de l’unique motif animant le choral, bien que, comme dans le Prélude, aria et finale, il n’y ait pas de transmutation dans le sens lisztien du terme mais plutôt une déclaration de foi de plus en plus passionnée. A son apogée, la fugue réunit tous les éléments rencontrés auparavant, laissant une impression inoubliable d’élan émotionnel violemment revigoré. Et comme dans la coda exultante, l’art avec lequel Francl se garde de tomber dans ce que Cortot, typiquement français dans sa méfiance à l’égard de toute solennité excessive, appelle sur un ton moqueur son côté ‘artisan d’ église’, est un triomphe complet.

    Le Prélude, aria et finale abonde en moments forts d’une puissance poétique inoubliable et profondément émouvante. De façon tout à fait typique, toute exubérance éventuelle dans l’Aria se métamorphose en une rêverie extasiée et intemporelle dans la coda. Les octaves scindés menaçants et explosifs du Finale sont résolus comme par magie lorsque l’Aria subit un remaniement mystérieux et très subtil sur le plan harmonique dans une autre coda où la musique tourmentée est apaisée avec une évanescence très fauréenne avant un ultime carillon au loin, apothéose de tout ce qui a précédé.

    Write a comment

    *